Automne prématuré

Pluie, pluie et pluie. Sur Paris, un jour de gris, grisaille, les éclaircies ne sont plus qu’un souvenir lointain d’un été évanoui.

Via un arrangement politique entre la Russie et les Etats-Unis, on a évité une guerre supplémentaire en Syrie, « solution politique » nous dit-on. On souffle un peu, courte accalmie avant des vents plus violents.

En ce mois de septembre, les nouveaux romans foisonnent, s’imprégner des histoires des autres permet d’échapper parfois à la sienne.

Chômage en Espagne, chômage en Grèce à leur plus haut sommet, de ces contextes de désespoir naîtront des climats hostiles et menaçants dans toute l’Europe…

On nous dit que sous le mot « crise » assené à longueurs de journée à la radio et la télé se cacherait une vraie « métamorphose » (Cf Edgar Morin) en réalité, une nouvelle ère où l’anarchie de l’argent libre a tous les droits. Triste époque de la mondialisation des marchandises et non des idées.

Mon esprit n’a vraiment rien d’autres à dire si ce n’est un conseil à donner :

pour apaiser votre esprit, rien ne vaut de se faire une méditation avec l’aide d’un ostéo de Perpignan, qui, sur son site met en ligne gratuitement des conseils de méditation à travers des pistes sonores d' »auto-traitement » pour retrouver l’unité de l’âme et du corps, plus qu’indispensable : salvateur. Avant un rendez-vous stressant ou une journée malvenue, rien ne vaut de renouer avec sa force intérieure comme dirait une collègue de travail. En outre, sur son site une bibliographie sélective sur les chakhras (points d’énergie vitale répartis sur notre corps) et des guides pour respirer et s’auto-relaxer sans dépenser. Mais nous prévient cet ostéo, c’est de la régularité de ces exercices que naîtra un individu renouant avec ses six chakhras. Me concernant, les premiers résultats sont plutôt bons grâce au réminiscence de deux années de yoga il y a dix ans.

Ce type de méthode venant de Chine et d’Inde (permettant une certaine maîtrise de soi) mériterait d’être enseignée, elle éviterait bien des conflits ou situations conflictuelles dû à une méconnaissance du soi, de sa sensibilité et de ses noeuds intérieurs comme on dit.

Sur ce, l’hiver ne fera qu’une bouchée de cet automne prématuré et de cet été plus que vieillissant.

A bientôt pour des nouvelles beaucoup plus instructives (en comparaison au dernier hommage à Jean Duvignaud), une pensée encore pour lui à travers cette information venant de La Maison de Culture du Monde qui édite maintenant des CD de musiques traditionnelles avec des livrets pédagogiques (label INEDIT) dont certains sont en libre accès, intéressant pour ouvrir sa culture musicale et du monde  comme on dit. A plus.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s