« Xinthia » : réalité d’un ras-de-marée meurtrier

xynthia_nasa-cc
Source de l’image : Earth Observatory, NASA

(Post-scriptum) Imaginaires d’apocalypse, c’était il y a 10 ans déjà, une partie de la côte française était touchée de plein fouet par Xinthia, nom à priori poétique mais au bout du compte associée au souvenir de victimes, qui ont péri à cause d’elle dans des conditions effroyables. Imaginaire de l’horreur…

26 février 2010, c’est la nuit au large de Madère au Portugal et une gigantesque dépression de type tempête subtropicale est en train de se former. Née d’une dépression atmosphérique (zone fermée de très basse pression atmosphérique avec une masse d’air qui se réchauffe), sa localisation et sa trajectoire sont inédites.

En trois jours, Xinthia (c’est l’Université libre de Berlin qui nomme les noms des principales tempêtes d’Europe depuis 1954) causera la mort de plus de 50 personnes en Europe de l’Ouest et du Nord.

Les dépenses publiques totales (État, collectivités locales, Europe) sont pharamineuses : 457 millions d’euros. Principal pays touché : La France.

De Madère aux côtes portugaises, Xinthia se transforme en très grosse tempête. Fin de journée du 27 février, elle est remontée vers le golfe de Gascogne en balayant la Galice et le Pays Basque espagnol.

120704195818324_96_000_apx_470_
Ouest France La Faute sur Mer sous les eaux

Dans la nuit du 27 au 28 février, Xinthia touche les côtes atlantiques françaises et particulièrement la Charente-Maritime et la Vendée avant de poursuivre sa route vers le Nord de la France.

cuvettedelamort
©Edouard Michelet

A la Faute-sur-Mer (Vendée), une zone d’habitations est particulièrement touchée appelée « la cuvette de la mort », une série de lotissements avaient été construits dans une zone totalement inconstructible (en août dernier, le maire de La Faute-sur-Mer a été renvoyé en correctionnelle pour homicides involontaires avec quatre autres personnes et deux entreprises locales, auparavant cs personnes avaient été mises en examen).

A Granville dans la Manche, les vagues se brisent sur les digues avec une force jamais vue auparavant.

Des vents violents de 160 km/h sont enregistrées sur les côtes littorales.
Le phénomène en soi est classique selon Météo France mais en ce mois d’hiver il est nettement amplifié par un coefficient de marée très fort.

Tempete_xynthia_les_sables_d-olonne
© Bernard Houssier

Aux Sables d’Olonne (Vendée) le remblai connaît des dégâts considérables. Des glissements de terrain sont constatés et le trottoir est détruit sur presque toute la longueur.

allemagne-1
France Info, – Un toit d’immeuble s’est effondré à Mayence, dans l’Ouest de l’Allemagne. La tempête a tué un homme dans la Forêt noire. Un arbre s’est abattu sur sa voiture.

Après la France, ces vents violents ont frappé le Sud-Est de l’Angleterre, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne (ci-dessus) et les Pays Bas.

Après Xinthia, c’est Christian (nom masculin, pour plus de parité!) qui a soufflé sur l’Europe du Nord principalement et causant la mort de 15 personnes. Ces tempêtes qui se répètent sont-elles le signe d’un réchauffement climatique ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s