Création du podcast « Imaginaires du présent » en mai 2020

La nouvelle série de podcast est en ligne ici, Après plus de dix ans d’absence sur les ondes (FM), il a repris le micro.

IMAGINAIRES DU PRÉSENT, podcast consacré aux liens qu’ont aujourd’hui les arts avec les imaginaires, avec le fantastique ou les spiritualités. S’y écoutent la voix et les œuvres d’artistes, de chercheurs qui diffusent des « particules d’imaginaires ». Magazine des écritures plurielles, des espaces « imaginaires », qui, selon Aristote, placés au delà de la sphère des fixes, n’admettent absolument rien, pas même le lieu parce qu’il est la place des corps qui ne pouvaient pas y exister, ni le vide parce que c’était le lieu qu’un corps avait quitté.

Le titre est un hommage à Jean Duvignaud et dédié au philosophe Alexandre Jollien.
 

Au sommaire de ce premier numéro

Les voix d’Eugène Green, écrivain, cinéaste, dramaturge qui cultive magistralement ces liens entre littérature, théâtre, cinéma et les imaginaires (y compris sacrés), et également Edgar Morin (qui parle de Jean Duvignaud et de la création de la revue Arguments).

Chronique « Dixit Le Petit Littré » – avec les mots « Grâce » et « Déracinés »

En générique Schubert, en pauses musicales, l’artiste violoncelliste iranien Kian Soltani, John Cage revisité façon 2018 aux USA, un peu d’écologie sonore du paysage cela fait du bien en ces temps incertains climatiques et de Covid-19 avec une « immersion sonore en Amazonie » (captation impossible à réaliser aujourd’hui à cause de la déforestation, c’est déjà une archive sonore, triste) et avec l’ »Orchestre des animaux » signés Bernie Krause, remis à l’honneur sur le site Internet de la Fondation Cartier. Deux lectures entrecoupent ce premier épisode, les premières pages des interstices du temps (Ed du Rocher) d’Eugène Green et (comme on ne peut saisir les imaginaires du présent sans comprendre les imaginaires du passé) un extrait du Ça perché (Ed Stock) de Jean Duvignaud qui écrivait, déjà en 1976, ses mémoires et cela boucle avec les paroles datant de 2010 d’Edgar Morin diffusées juste avant car Jean Duvignaud (grand théoricien et praticien des imaginaires disparu en 2007) parle d’Edgar Morin et aussi de la création d’Arguments, nous sommes dans les années 1950 à une époque qualifiée de « crise intellectuelle » (déjà!).

Bonne écoute et « faîtes de beaux rêves » (terminant chaque émission).



Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s